risques investissement

Réduire les risques de l'investissement locatif ?

L’investissement locatif comporte quelques risques mais ces pièges peuvent êtres facilement déjoués.

By Invisty

Un investissement locatif est un placement qui comporte de nombreux avantages : la défiscalisation, la création d’un patrimoine, un revenu complémentaire… Cependant, il comporte aussi des risques qui ont tendance à effrayer les potentiels investisseurs. Quels sont ces risques ? Comment les éviter ? C’est ce que nous allons développer dans cet article en proposant des solutions à chaque contrainte.

La vacance locative

Votre ancien locataire s’en va et vous cherchez à le remplacer ? Pourtant, le temps passe et votre appartement reste vide… C’est ce que l’on appelle la vacance locative. Vous devez donc supporter le poids de ce bien seul sans apport de loyer, un manque à gagner qui peut durer plusieurs mois et se révéler très problématique.

Alors, comment combler ce vide rapidement ?

1.       La location saisonnière.

Ce type de location se développe de plus en plus et attire énormément de touristes. De plus, l’emplacement ne semble plus être une contrainte à ce genre de location qui montre des résultats étonnants dans les quartiers populaires. Cela constitue une location de courte durée semble être une alternative efficace contre la vacance locative.

2.       Posséder un appartement refait

Ce critère semble bien étrange et pourtant… Il s’avère que le délai de revente moyen d’un bien refait est de 34 jours, contre 89 autrement. De même pour la location, un bien accueillant a plus de chance d’être loué vite. Conseil : faîtes un peu de « home staging » si votre bien commence à s’abîmer.

3.       Bien connaître son secteur

 

Connaître son secteur est primordial pour avoir un investissement abouti. Il faut se renseigner sur le prix des loyers, le standing, le quartier… Si vous ne maîtrisez pas ces éléments déléguez la gestion de votre investissement à des professionnels.

“Il s’avère que le délai de revente moyen d’un bien refait est de

  34 jours, contre 89 autrement”

Les loyers impayés

Les loyers impayés : la bête noire de l’investisseur. Même si le nombre de loyers impayés reste assez bas (2% des cas), l’inquiétude des investisseurs c’est avant tout les démarches administratives. Elles sont souvent longues et fastidieuses. Pas d’inquiétude : il existe des solutions.

1.    Bien choisir ses locataires

Cette réponse peut sembler simple mais le choix du locataire est primordial. Il faut le choisir sur dossier et bien étudier son cas et celui de ses garants. Cette simple initiative peut vous sauver d’une mauvaise passe.

2.    Souscrire à une assurance GLI

L’assurance Garantie Loyers Impayés peut vous protéger de cet aléa de l’investissement locatif. En effet, si votre locataire refuse de payer, la GLI peut rembourser la totalité des loyers manquants. Elle peut aussi vous protéger de certaines dégradations ou d’un départ soudain.

 

Sinon, vous pouvez déléguer votre gestion locative à une entreprise qui se chargera de trouver et de gérer la location de votre bien.

Les travaux

Nombreux sont les investissements qui nécessitent des travaux, plus de 60% des achats locatifs se font dans l’ancien et demande donc une remise au goût du jour. De même pour l’investissement dans le neuf qui requiert des chantiers complets. Cependant tout ne se passe pas toujours comme prévu : Surfacturation sur les devis, retards des travaux, dépassement de budget… Comment s’en protéger ?

L’Expertise : ici, pas de recette magique, pour se protéger ces risques, il faut connaitre le sujet. Étudiez les devis, demandez un avis juridique, mettez la main à la pâte… Ou faîtes appel à une entreprise spécialisée dans la rénovation et l’aménagement de bien en investissement locatif.

 

La dégradation

Quelle soit mobilière ou immobilière vous n’êtes pas à l’abri d’un incident. Dégâts des eaux, mobilier détérioré, ces petits incidents demandent quand même réparation. Comment réagir face à une dégradation qui requiert un effort financier.

1.    Les cautions

Elles sont faites pour ça ! Si la dégradation est causée par votre locataire, la caution peut vous dédommager le coût de la réparation. La plupart du temps, les cautions comportent deux mois de loyer et couvrent la totalité des travaux.

2.    Les garants

Votre locataire dégrade votre bien et n’est pas en mesure de payer et la caution ne suffit pas à réparer les dégâts, aïe…   C’est là où les garants entrent en jeu. Prolongation de votre locataire, il s’engage à payer pour ce dernier et vous assure une prise en charge des réparations.

3.    Les assurances locataires.

Si l’assurance de votre locataire couvre les dégradations de l’appartement qui l’incombe, elle peut alors compenser la somme des travaux s’ils sont causés par ce dernier.

4.    L’assurance propriétaire (PNO)

Les dégradations dans un logement ne sont pas toutes dues au locataire, comment se protéger dans ces cas-là ? L’assurance propriétaire. Elle est obligatoire : elle couvre les dégradations si le sinistre provient d’un défaut d’entretien dans le logement et même si votre logement est vide.

 

Il peut être parfois difficile de déterminer comment se positionner sur ces différents points. Il est donc intéressant de faire appel à un organisme de gestion locative si vous n’êtes pas sûr de la marche à suivre.

L’investissement locatif  :
un investissement à moindre risque ?

Qui dit investissement dit risque. Cependant, dans l’investissement locatif le mot est un peu fort. Suivant les différents types d’investisseurs et d’investissement les niveaux de risques varient : bourse, paris, etc.

L’investissement locatif est un placement relativement sûr. Comme nous venons de le démontrer, tous ces problèmes ont une solution : on parle plus de gênes que de risques. Ainsi, dans ce type d’investissement, vous approchez d’un risque proche de zéro tout en bénéficiant d’un bien rentable.

Donc, tous les investissements locatifs sont sûrs ?

Certains investisseurs aiment jouer avec le feu et en ressortent parfois gagnant. Il est possible de faire des placements risqués en immobilier.
En s’éloignant des centre-villes et en pariant sur l’emplacement du bien par exemple. Il s’agit là d’un acte délibérément aventureux.

 

Pour être sûr de votre projet, trouvez le placement qu’il vous faut. Notre équipe prendra le temps de vous guider lors d’un entretien téléphonique.