Les travaux dans l’investissement locatif

Les travaux dans l'investissement locatif

By Invisty

L’immobilier est l’investissement préféré des Français.  En effet plus de la moitié d’entre eux font confiance à l’investissement locatif. Ce placement financier reste sûr et permet de s’assurer un revenu tout en se constituant un patrimoine.  

Cependant des nombreuses personnes n’osent pas se lancer dans l’investissement locatif pour une raison : les travaux. En effet que ce soit dans le neuf ou l’ancien il faut souvent passer par la case chantier.  Mais comment s’organiser ? Les travaux sont-ils bénéfiques pour votre logement ? 

      Les travaux dans le neuf 

Investir dans le neuf c’est surtout  investir sur plan. Cela veut dire que les travaux sont une étape obligatoire de cet investissement.

Se projeter à partir d’un schéma peut être compliqué mais la plupart des promoteurs immobiliers vous proposent des modélisations 3Ds qui permettent de mieux visualiser le bien. 

L’un des points négatifs de ce type de chantier est sa taille. En effet les grosses opérations peuvent rencontrer  certains problèmes. Sur  des chantiers de grande envergure on retrouve un problème classique : le délai des travaux. Il arrive que les travaux prennent du retard et qu’ils finissent plusieurs mois après la date annoncée.  

Ce délai peut entrainer une perte financière. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à en parler avec le constructeur et à faire appel à un huissier si la situation s’envenime.

Un avantage précieux des travaux dans le neuf est que la plupart du temps vous ne gérer rien ! Le constructeur s’occupe de tout et vous devenir propriétaire d’un bien sans effort. Cependant vous n’avez aucune garantie de la qualité des matériaux utilisés.

Avant de vous lancer dans ce type d’investissement , prenez  connaissances des risques qui y sont liés. 

 

Les travaux dans l’ancien

Les travaux dans l’ancien sont souvent moins effrayants que dans le neuf puisqu’il existe déjà une base, il s’agit alors plus d’un rafraîchissement que d’une construction. Le bâtiment à « vécu », les matériaux seront moins à même de bouger.

De plus bien que l’emplacement soit un facteur majeur dans cet investissement, s’il est rénové il sera moins enclin à la vacance locative. Il faut savoir qu’en moyenne un bien ancien rénové est vendu en moins de 30 jours contre plus de 80 jours autrement.

Les travaux dans l’ancien ont surtout un énorme avantage fiscal ! Le coût des travaux est le plus souvent compris dans la somme empruntée. De plus ces frais sont déductible de vos revenus locatif ce qui peut vous amener à un revenu locatif proche de 0€ en meublée voir même en déficit si vous êtes en régime nue ou réel. Ce déficit va alors être rapporté sur vos revenus salariés.

L’inconvénient avec les travaux dans l’ancien : il faut gérer les travaux, le suivi du chantier, anticiper les erreurs et les devis…  Une tâche qui peut vite s’avérer difficile si vous ne possédez pas d’expérience dans ce domaine. Difficile mais pas impossible, à vous de vous renseigner et de vous documenter.

Pour conclure 

Pour conclure, les travaux sont définitivement un facteur à prendre en compte dans un achat immobilier, mais ils ne doivent pas être un obstacle à votre achat. Il existe des solutions afin de les gérer facilement ou alors de déléguer la tâche à des professionnels. Ce qui est sûr c’est qu’ils apportent un avantage à votre bien que ce soit en terme de revente ou de vacance locative.

 

Si vous avez toujours quelques réticences n’hésitez-pas à lire notre article sur les risques de l’investissement locatif et comment les réduire.